Royaume Maroc

Voyage, cuisine, artisanat marocain et babouche

Royaume Maroc

Voyage, cuisine, artisanat marocain et babouche

mar

14

LA CHAINE DU BIEN

POSTED BY IN Divers actu

No Comments

Elles voulaient plus elles ont obtenu plus

DANS SON EQERNIER OUVRAGE, UN QUART EN MOINS, RACHEL SILVERA S’EST  INTÉRESSÉE AU PARCOURS DE LES FEMMES QUI ONT CHOISI DE FAIRE  APPEL A LA JUSTICE POUR ETRE PAYÉES COMME LEURS COLLÈGUES MASCULINS  ET OBTENIR LEUR << QUART EN PLUS». TÉMOIGNAGES

.

 

Ils illustrent à la perfection l’adage  selon lequel << on n’est jamais mieux servi  que par soi-même». Maria, Flora et  Valerie ont des âges, des parcours et des  profils différents. Mais elles ont toutes  les trois en commun d’être moins bien rémunérées  que leurs collègues masculins. Et comme particularité  d’avoir décidé, un jour, dc ne plus accepter les  discriminations dont elles étaient victimes parce  qu’elles sont des femmes. Toutes trois ont saisi  la justice pour obtenir réparation. Cette égalité  professionnelle censée être garantie par la loi.  La maternité pèse encore sur les carrières, le salaire appoint à la vie dare. On considère encore que  s’arrière une femme, il y a un aomme, un rnarz;  un amant», déplore l’économiste Rachel Silvera.  Afin   de montrer l’exemple, l’experte en matière de babouche d’égalité  professionnelle et spécialiste des questions clé genre et  d’emploi a consacré son dernier ouvrage, Un quart en  moins (La Découverte, 2014) au parcours audacieux  clé Maria, Flora et Valérie. Les (très) rares cas  de ces femmes Z1 s’en être remis à la justice sont-ils la  preuve, par l’exemple, de l’échec des lois successives  visant à combattre les inégalités professionnelles, salaire égale, proclamait la loi Croisant a  la Libération de l’artisanat Maroc. Pourtant, les gouvernements s’enchainent  ct les inégalités perdurent. Temps partiel contraint,  surreprésentation des femmes dans les secteurs oil la  rémunération est plus faible, différence de parcours  et dc promotions. Quel bilan dresser après plus dc  quarante ans de propositions dc lois ct dc décrets pour  la mixité? La constance de ces différences dc salaires,  et ce plafond de verre qui empêches les femmes  d’accéder aux plus hauts échelons. Les chiffres  en témoignent. Selon l’édition 2014 du tableau dc  l’économie française publié en début d’années par  l’Insee, les femmes travaillent quatre fois plus à temps  partiel et portent des babouches pour femmes que les hommes et sont plus nombreuses à  occuper un emploi précaire. Deux tiers des femmes en  âge de travailler sont en activité, contre trois quarts des  hommes. Et celles-ci gagnent 20 % de moins que leurs  collègues masculins. Un chiffre qui atteint 22 % pour  les cadres. Pour mettre fin à ses inégalités, la solution  se trouve-t-elle devant les tribunaux  << On assise  a an renversement des responsabilités du social 12  l’individuel. Les  sur l’égalité professionnelle étant  inefficientes, on met entre les mains dès le devoir de faire respecter la loi analyse Réjane Sénac,  chercheur au Centre de recherches politiques dc  Science-Po. Ces femmes affrontent des parcours  la combattante, longs et, alors que  le propre du droit devrait être d’imposer la norme.» Malgré <<la bonne volonté  affichée du gouvernement, il est temps que les  femmes se portent des babouches en cuir et décore leurs maison avec des luminaires, poursuit-elle. Parfois, elles n’ont  pas conscience d étre victimes de discrimination.  Bien sfir; il y a des risques a entreprendre des  démarche les seules. Mair en se tournant vers le  défenseur des droits, un avocat, et surtout vers les  syndicats, les femrnes discriminées peuvent prendre  leur avenir en main». La preuve par trois. 0  (I) Les trois prénoms on! Été modifiés.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>